12/08/2012 - Road Trip de l'été 2012

Salut, voici mon petit compte-rendu de balade.
L'idée m'est venue en lisant les comptes-rendu de nico qui fait actuellement un grand tour en Europe sur sa GS 650. Bon, comme je m'y suis pris un peu tard (j'ai commencé à me préparer seulement un mois avant mon départ) j'ai prévu une balade beaucoup moins longue.

Beaucoup m'ont demandé pourquoi je partais seul. Deux raisons: déjà prévoir une balade à plusieurs un mois seulement à l'avance relève de l'exploit (congés, etc) et ensuite parce que c'est bien plus simple tout seul. Je dort ou je veux, je m'arrête quand je veux pour prendre des photos et je décide sur le moment de l'itinéraire que j'emprunte.

Ci dessous la carte du chemin que j'ai emprunté, parfois l'itinéraire emprunte des autoroutes mais google map n'autorise qu'un nombre restreint de points.


Agrandir le plan


Je suis donc parti de Paris à 14H avec pour objectif de descendre directement par l'autoroute à Clermont-Ferrand. Je précise que c'est la seule fois ou j'ai pris l'autoroute. C'était un peu long mais j'ai rencontré un motard sourd en béhème qui avait un avertisseur (ou détecteur?) de radar et on à fait la route ensemble. Arrivé vers 18h à Ébreuil un peu au nord de Clermont-Ferrand J'ai bivouaqué dans un champ derrière un tas de fumier (d'ensilage en fait).

photo non chargée
Alors je me suis rendu compte qu'il y avait plusieurs règles à respecter si on veux passer une bonne nuit:

-Ne pas dormir près des tas de fumier (même si ils sont recouverts de bâches et de pneu)!
-Trouver un terrain plat.
-Trouver un terrain orienté plein Est pour que le soleil puisse sécher la tente dès le petit matin car même si il ne pleut pas il y à toujours masse de condensation.
-Trouver un endroit éloigné des grande routes (pour le bruit), à l'abri des regards mais accessible en moto (il n'était pas question pour moi de dormir loin d'elle).
Je précise que le bivouac est autorisé en France mais vous devez vous assurer de ne pas vous trouver dans un parc national (en principe ils sont indiqués sur les cartes), de ne pas vous trouver sur un terrain privé sans en avoir demandé l'autorisation au proprio (facultatif :-D ) et vous devez monter votre tente au couché du soleil et la démonter au levé.

J'ai respecté à peu près aucune de ces règles et donc j'ai mal dormi. Pas grâve, le lendemain direction Saint-Étienne, et passage à Thiers, capitale de la coutellerie. Très belle ville au passage.
Je repars: objectif, dormir près d'un petit lac au sud de St-Étienne, près d'Yssingeau mais j'ai trouvé une superbe vallée 50km au nord (vers Grazac) et je décide donc de m'y arrêter vers 15h.
Comme il n'y avais que de la foret je suis allé dans un petit camping au fond des gorges du Vaubarlet (Auvergne) à côté de la rivière.
Ce camping était occupé à 99% par des néerlandais, je suis pas spécialement raciste hein, mais pour taper la discute c'est pas évident.
J'ai donc décidé de faire une petite rando à pieds de 3h au dessus de la vallée et du camping (merci la carte IGN).

photo non chargée

photo non chargée

Petite photo de du campement, super camping au passage.

photo non chargée
Le lendemain cap sur valence et le parc régional du Vercors.

J'avais repéré sur ma carte le cirque d'Archianne. Un petit cirque moins imposant que celui de Navacelles (pour ceux qui ne connaissent pas c'est à aller voir, c'est grandiose) mais quand même très beau.

Mais le plus sympa c'est le chemin que j'ai pris pour m'y rendre. La route qui part de Chabeuil direction La Chapelle-en-Vercors (D68, D70, D199 puis D76 (pour ceux qui regardent la carte)) est géniale. D'ailleurs je ne suis pas le seul à m'en être rendu compte: c'est rempli de motards de toutes origines, il y a 5mm de gomme dans les virages et après avoir passé le col du Rousset c'est du pur bonheur, un vrai circuit sur route.

photo non chargée

photo non chargée

photo non chargée


Moi j'arsouille pas trop parce que les 30kg d'équipement sur la moto n'aident pas vraiment. Donc, arrivé à Archianne, je trouve un refuge de randonneurs ou m'installer, malheureusement inocuppé. J'ai donc discuté un peu avec des autochtones vraiment sympas mais la plupart ne viennent qu'en été: bah oui, le village est au fin fond du cirque, donc en hiver le soleil se lève à 10h et se couche à 14h :D (18h30 en été).

photo non chargée


photo non chargée


Pas grave, j'en profite pour préparer la journée suivante qui promet d'être chargée.
Objectif: le mont Ventoux puis le lac de Sainte-Croix du Verdon. Wahou, je commence à être sacrément dans le sud, et ca se sent. Les cigales, la végétation aride et les effluves de thym me ravissent! Direction Die puis je prend la quatre voies vers Sisteron.
Ensuite je bifurque vers Sault et les contreforts du Ventoux. Je suis monté par l'est et redescendu par l'ouest.
Beaucoup de monde et surtout de vélos donc la monté s'avère fatigante car la route est étroite et gravillonneuse. En revanche la descente est géniale, une route bien large et les vélos vont presque à la même vitesse que moi.

Cap ensuite vers Carpentras puis Apt, Manosque et enfin Riez et Sainte-Croix du Verdon. Le lac est magnifique et la première étape de mon parcours est franchie sans incident. AH si, juste une petite chute à l'arrêt près du Ventoux, j'ai faillit faire dans mon froc :
photo non chargée


Quelques photos du haut du Ventoux
photo non chargée


photo non chargée


J'ai passé une semaine la bas (avec mon père et ma sœur eux aussi en camping).

photo non chargée


photo non chargée


Vu que je pouvais laisser mes affaires au camping j'en ai profité pour me balader à vide dans les gorges du Verdon (plus grand canyon d'europe). Si certain avait dans l'idée de descendre un jour dans le sud-est de la France sans visiter ces gorges ils méritent le bûcher! Pour info j'en suis à 1500Km de route.
Photos des gorges:

photo non chargée


Ici on voit les gorges se dessiner en contrebas.

photo non chargée


photo non chargée


photo non chargée


photo non chargée


photo non chargée


Je repris donc la route après ce repos bien mérité vers les Alpes et le lac Leman.
Cap sur Barcelonette. J'ai pris la quatre-voies ... mais quelle quatre-voies! Elle suit le Verdon en passant par le lac de Castillon (et son barrage) et la vallée est superbe, un régal pour les mirettes.

photo non chargée


photo non chargée


Ensuite passage au col d'Allos.

photo non chargée


photo non chargée


photo non chargée


J'ai campé dans une prairie vers La Bréole à côté du lac de Serre Ponçon à 1300m d'altitude (ça pèle sévère la nuit).

photo non chargée


Pour repartir j'ai fait le tour du lac puis cap sur Briançon, encore une fois une superbe nationale. (la N94). J'ai été obligé de faire une sieste entre 14h et 16h tellement j'avais mal dormi la nuit précédente. (le terrain était en pente et je me réveillais toutes les demi-heures tassé dans le fond de la tente avec un mal de dos pas possible en plus d'avoir trop froid). Ensuite encore une superbe route (probablement la plus belle que j'aie prise) entre Briançon et Grenoble avec un passage par l'Alpes d'Huez. Les premiers châlets que je vois: je suis bien dans les Alpes!

photo non chargée


La route entre Briançon et Grenoble: de la neige!

photo non chargée


photo non chargée


photo non chargée






L'alpes d'huez: mais où j'ai donc foutu ces #!%$£! de ski?! Ah, oui, j'en ai pas pris. Bon en même temps y'a pas de neige sur les pistes...

photo non chargée


photo non chargée


photo non chargée


Très touristique mais un beau coin quand même. J'ai campé au lac de Paladru au nord-ouest de Grenoble, à coté du parc national de la Chartreuse entre un champ de maïs et deux troupeau de vaches. Ça sentait bien la campagne mais on s'habitue vite :D

photo non chargée


Ensuite direction Chambéry puis Annecy et enfin Genève par le parc national du massif des bauges. Camping au village d'Exenevex au bord du lac Leman ou j'ai pu me baigner.
J'ai aussi visité le village de Yvoire, village médiéval qui figure parmi les plus beaux villages de France.

photo non chargée


photo non chargée


photo non chargée


Le lendemain, autoroute jusqu'à Dijon puis Chaumont. Superbe ville ou j'ai passé mon enfance. Une nuit chez la grand mère et de retour à Paris le lendemain vers 13h. Donc un total de 3000km, 9 jours de route, 4 nuits en bivouac, 0 jour de pluie et 1 million de photos dans la tête.


Cliquez ici pour accéder à la partie "petits conseils" de ce compte-rendu.


Cliquez ici pour télécharger mes photos (mot de passe éxigé)





Jukebox

Citation au hasard

Les autres